LAKAY MEDIA Non classé,profilage-Repentigny PROFILAGE RACIAL : LA COMMISSION DES DROITS SUSPEND LES ENQUÊTES SUR LES PLAINTES CONCERNANT LES POLICIERS DE LA VILLE DE REPENTIGNY

PROFILAGE RACIAL : LA COMMISSION DES DROITS SUSPEND LES ENQUÊTES SUR LES PLAINTES CONCERNANT LES POLICIERS DE LA VILLE DE REPENTIGNY

PROFILAGE RACIAL : LA COMMISSION DES DROITS SUSPEND LES ENQUÊTES SUR LES PLAINTES CONCERNANT LES POLICIERS DE LA VILLE DE REPENTIGNY

Montréal, 4 décembre 2019 — La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse suspend dès cette semaine, ses enquêtes sur les plaintes de « profilage discriminatoire » qu’elle a reçues ces derniers mois et qui impliquent « certains corps policiers du Québec ».

Dans une lettre adressée à l’avocat de la Ville de Repentigny visée par de nombreuses plaintes de profilage racial et dont le CRARR a reçu copie, la Commission déclare qu’elle « considère opportun de porter un regard sur l’ensemble de ces dossiers avant d’entreprendre les enquêtes, notamment, en ce qui concerne les allégations de discrimination systémique qu’ils contiennent ».

Le CRARR se réjouit de constater que la Commission affirme de nouveau son intention d’aborder le profilage racial du point de vue systémique, ce qu’elle avait déjà fait en 2011 dans son rapport sur le profilage racial et la discrimination systémique à l’endroit des jeunes racisés.

Cette suspension des enquêtes sur les plaintes de profilage racial à Repentigny survient à un moment où cette forme de discrimination par les policiers semble être en forte recrudescence. Le CRARR assiste actuellement plus de 60 personnes, majoritairement des personnes noires, dans des plaintes devant la Commission et impliquant les services de police de Montréal, Repentigny, Terrebonne, Laval et Longueuil.

Parmi les plaintes déposées par le CRARR, il y a actuellement 11 cas de profilage racial portés par la Commission devant le Tribunal des droits de la personne, dont 6 concernent le SPVM et 2, le Service de police de la Ville de Repentigny. Le CRARR reçoit actuellement, par semaine, deux plaintes de discrimination et de profilage racial impliquant des policiers des villes différentes.

En ce qui concerne la Ville de Repentigny, le CRARR représente et assiste actuellement 8 personnes dans 13 plaintes de profilage racial qui impliquent plus de 30 policiers de cette Ville. Le Service de police de la Ville de Repentigny compte environ 140 policiers.

Le CRARR souhaite également que la Commission développe son expertise en matière de profilage racial systémique et qu’à cette fin, elle recrute du personnel ayant de l’expérience dans les enquêtes policières et les actions judiciaires relatives à la sécurité publique.

Le CRARR offre sa collaboration à la Commission dans sa réflexion sur les aspects systémiques des cas de profilage racial impliquant la police et de plus en plus, des agents de sécurité privée, des autorités scolaires et des autorités de protection de la jeunesse.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *